01 71 86 46 65
 
0
4.63/5
657
Avis clients
05/01/2024
l'utilisation relativement facile de l'écran.
17/02/2016
très bien
17/02/2016
très bien
BOUTIQUE      Ecrans Tactiles Interactifs      L’utilisation de l’écran interactif en classe maternelle


L’utilisation de l’écran interactif en classe maternelle

Ecrans Tactiles Interactifs 03/09/2019

En passant au crible le programme de la Maternelle, nous allons voir comment les écrans interactifs peuvent être des outils indispensables pour aider l’ensemble des élèves de maternelle à maîtriser les objectifs des programmes officiels.

 

Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

 

L’écran interactif est un excellent support pour favoriser le langage. Il permet en le manipulant de donner à voir aux élèves de petite section le résultat de leurs paroles.

 

Ils peuvent demander à déplacer un personnage, changer la couleur d’un élément, demander l’ajout d’un tracé ou d’un objet. Ces manipulations peuvent être effectuées par l’enseignant ou un enfant « robot », qui transcrit les propositions du groupe en action sur l’écran interactif.

 

Il permet aussi, par exemple, de présenter un livre et d’inciter les élèves à imaginer la suite. Que va-t-il se passer maintenant ? Que va faire ce personnage ? La présentation en grande taille, en débarrassant l’objet d’étude de tous les éléments superflus permet une meilleure concentration, une meilleure vision et donc une meilleure participation.

 

 

Cette vidéo présente une utilisation d’un album en classe de Grande Section de maternelle à partir d’un document spécialement adapté aux écrans interactifs. Dès la petite section, ce type d’usage est très riche, que l’on parte d’une simple numérisation d’un album ou, comme ici, de l’élaboration d’un document plus complexe à partir de l’album.

 

diagramme_venn-tableau blanc interactif

 

Un diagramme de Venn très complexe puisqu’il propose 7 zones (8 en comptant la surface extérieure au diagramme). On peut toutefois l’utiliser, par exemple, pour du tri de couleurs.

 

L’écran interactif est aussi un support de langage pour faire travailler de jeunes enfants ensemble. On peut leur demander de résoudre une tâche, par exemple une activité de tri, ce qui les obligera à se mettre d’accord sur les critères. Pour que l’activité soit riche, il convient de ne pas trop détailler la consigne.
Par exemple, on peut demander de trier selon des critères que les élèves doivent définir. On peut aussi leur proposer de répartir les objets en deux zones de l’écran. Les diagrammes de Venn sont de bons outils pour ce type d’activité.

 

Bien sûr, en petite section, cette activité devra aussi se faire à partir de manipulation d’objets réels, par exemple en utilisant des cerceaux pour délimiter les différentes zones où seront placés les objets.

 

Dans tous les cas, on recherchera des situations permettant de favoriser les échanges entre les élèves. Le gros avantage de l’écran interactif est qu’il demande une mobilisation bien moindre de matériel une fois que les élèves ont fait la relation entre les manipulations d’objets et la manipulation de leur représentation sur l’écran.

 

Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique

 

L’un des grands atouts des écrans interactifs est qu’ils favorisent la manipulation. En associant l’empreinte kinesthésique à la notion abordée.

 

Là encore, la manipulation de matériels réels est à privilégier dans un premier temps, mais lorsque la relation avec l’abstraction de l’écran est assurée, les écrans interactifs permettent de multiplier les situations, de les faire évoluer sans devoir compléter le dispositif en place avec des éléments que l’on n’a pas disponibles.

 

Pour que les activités soient efficaces, il convient de s’assurer que tous les élèves arrivent à mobiliser face à un écran interactif les compétences suivantes :

 

    • La perception, qui est en général favorisée avec un écran interactif, car l’on peut y supprimer tous les éléments parasites de l’environnement quotidien.

 

    • La comparaison, qui est un des points forts des écrans interactifs, car ils permettent de rajouter des éléments ou d’en enlever afin d’aider les élèves à affiner leurs concepts.

 

  • L’inférence et l’hypothèse,sont des notions difficiles, mais que la multiplication des situations permise par l’écran interactif rend plus abordables. Par exemple, l’écran interactif permet de multiplier les situations où peuvent se vérifier les inférences et hypothèses en allant du simple au complexe. Le plus simple peut être la manipulation d’objets, qui peut s’enrichir de la manipulation des représentations sur l’écran de ces objets pour aboutir à la maîtrise de ces objets dans un environnement complexe, par exemple en reconnaissant l’objet sur une photo riche en éléments parasites.

 

Toutes les manipulations, y compris le fait de se déplacer pour venir intervenir sur l’écran interactif, favorisent la compréhension du monde. Si les écrans interactifs ne peuvent et surtout ne doivent pas remplacer les manipulations dans le monde réel, ils sont de précieux atouts pour diversifier les situations et les étendre à des sujets qui ne pourraient pas être abordés facilement avec les moyens limités d’une salle de classe.

 

Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques

 

Comme tous les matériels multimédias, les écrans interactifs sont précieux pour les activités artistiques. Ils peuvent permettre de manipuler des sons avec le doigt ou le stylet, de réaliser des tracés, de déplacer des objets ou d’en modifier la taille et l’orientation pour améliorer la composition de l’image réalisée.

 

Associés à des logiciels de peinture du type d’Artrage, ils permettent d’encourager les enfants en leur offrant des résultats d’une qualité bien supérieure à ce qu’ils peuvent obtenir à partir des outils traditionnels.

 

Les écrans interactifs permettent de multiplier les expérimentations en grande taille, sans avoir à se préoccuper du coût et de la gestion de grandes surfaces de papier. La plupart des écrans tactiles peuvent être utilisés avec des pinceaux, ce qui permet aux enfants de retrouver les sensations du travail sur papier, avec les avantages de l’informatique, notamment la possibilité d’annulation qui dédramatise les erreurs et permet d’adopter une démarche expérimentale à moindre coût.

 

Construire les premiers outils pour structurer sa pensée

 

Les écrans interactifs associés aux logiciels dédiés sont très intéressants pour la structuration de la pensée.

 

La fonctionnalité « Galerie » et l’enregistrement des pages réalisées permettent de regrouper les éléments de façon logique et de pouvoir revenir à tout moment sur un élément antérieur qui sera de plus présenté exactement comme il l’était lors de son affichage précédent.

 

Les pages réalisées peuvent être imprimées et mises à disposition dans le cahier de vie de la classe, par exemple, ce qui permet une consultation asynchrone, adaptée au rythme de chaque enfant et qu’il peut partager avec sa famille.

 

Découvrir les nombres et leurs utilisations

 

À travers des activités de dénombrement, d’organisation, de regroupement, d’association, les élèves de maternelle peuvent effectuer de nombreuses opérations mettant en œuvre les nombres.

 

On peut ainsi aider les élèves à mettre en place des stratégies de dénombrement.

 

sapin-ecran interactif

 

Dénombrement des boules d’un sapin en grande section. Voir d’autres propositions…

 

Par exemple, dans cette situation, les élèves devaient compter les boules du sapin. Regrouper les boules était une des possibilités pour faciliter le décompte. D’autres ont procédé à la numérotation des boules.

 

Chaque enfant a réfléchi dans un premier temps à la situation avec des activités de manipulation et un temps en tête à tête avec l’écran interactif.

 

Ce support a permis à chaque élève de présenter sa démarche et d’argumenter, de revenir aux différentes stratégies, de les classer, d’évaluer leur fiabilité.

 

De nombreux logiciels permettent de répartir des objets en relation avec différents éléments. Par exemple, placer une carotte devant chaque lapin, ou évaluer rapidement s’il y aura assez de carottes pour tous ces lapins. Bien sûr, les logiciels d’écrans interactifs permettent de réaliser ses propres activités dans ce domaine, mais lors des phases d’entraînement, notamment sur tablettes (qui sont un allié précieux des écrans tactiles en classe) il peut être pratique de recourir à des répertoires d’activités toutes prêtes pour ne pas avoir à passer trop de temps à préparer de nombreuses activités.

 

Explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées

 

Réaliser des activités dans le domaine des formes et grandeurs à l’aide d’objets ne permet pas de garder une trace du travail effectué, à moins d’en faire une photo. L’écran interactif permet à la fois de garder la trace du travail effectué et d’enrichir ou simplifier l’activité en fonction des capacités des élèves.

 

Les activités de tris, la galerie et la mémorisation du travail permettent une exploration très riche des formes, grandeurs et suites. La possibilité de déplacer les éléments, de les orienter, d’en changer la taille ou la couleur permet d’effectuer des comparaisons plus pertinentes.

 

 

triangle-tableau blanc interatif
Ces deux figures sont-elles des triangles ?
 

 

triangle_vert-tbi-direct
En modifiant la taille et l’orientation du triangle vert, on peut le superposer au rouge. Les figures sont donc identiques et donc deux triangles.
 

 

 

double_triangle-ecran interatif
Pour compléter la comparaison, on peut rendre les couleurs des deux triangles identiques.

 

 

Pour ce qui est des suites organisées, coller des gommettes peut devenir lassant à la longue et surtout, cette activité pardonne peu les erreurs. Tout repentir entraîne une trace qui marque le lieu de l’erreur. De plus, ces activités mobilisant un espace non négligeable, il peut être tentant d’accélérer artificiellement la mise en place des gommettes pour pouvoir passer à d’autres activités. Avec un écran interactif, on peut laisser à chaque enfant le temps nécessaire à la réalisation de son activité. Il pourra la reprendre à un autre moment sans qu’il soit nécessaire de remettre en place les boîtes de gommettes ou de recoller les gommettes qui auraient profité de l’interruption pour s’évader.

 

gommettes-tbi direct
 

Exemple de suite organisée. L’écran interactif permet de complexifier la suite et de procéder par essai erreur, sans les difficultés rencontrées avec des gommettes qui peuvent s’envoler, tomber, se décoller ou ne pas se décoller si nécessaire…

 

Explorer le Monde

 

Une fois encore, l’écran interactif ne vient pas en lieu et place de la découverte d’éléments réels, mais il permet de mémoriser, classer, ordonner, débattre, argumenter, comparer les éléments observés dans la réalité.

 

Les élèves peuvent faire des photos avec leurs tablettes lors d’une visite et l’exploitation à l’écran interactif permet de les légender, de comparer des angles de prise de vue différents et ainsi de suite.

 

Pas seulement pour les grands

 

Trop souvent, les écrans interactifs sont d’abord installés dans les classes des « grands ». C’est souvent par ignorance des capacités d’appropriation de cet outil par de jeunes enfants.

 

Dans les années 50, on considérait que la transition de la surface verticale du tableau à la surface horizontale du papier était une difficulté pour les jeunes enfants. La multiplication des ordinateurs avec souris a vite démontré que les enfants pouvaient parfaitement s’adapter à ce type de décalage. Avec un écran interactif, l’objet manipulé est dans le même plan que l’ensemble. C’est donc beaucoup plus intuitif que l’utilisation d’une souris. De plus, la diffusion quasi générale des surfaces tactiles dans les foyers permet encore plus facilement aux enfants de s’approprier ces outils.

 

L’écran interactif en maternelle peut donc être un outil très utile et il y a moins de risques dans cette classe d’âge de le détourner de ses fonctions pour le transformer en outil d’enseignement magistral. Les très jeunes enfants se l’approprient très facilement et l’écran interactif devient l’outil de chaque élève et non pas du seul professeur.

 

Désormais, davantage de logiciels interactifs pédagogiques adaptés aux écrans interactifs ont été développés afin de faciliter le travail au professeur et lui permettre de mettre en place une gestion de classe plus simplifiée. Nous évoquons le logiciel interactif de maternelle e-Rituels, un logiciel ludique adapté à une utilisation sur un TNI ou un écran interactif, il permet de gérer l’appel des présents, la reconnaissance de la date, la météo du jour, les activités quotidiennes, les fêtes et anniversaires…

 

Logiciel de maternelle E-rituels sur écran interactif
 

Ecrans tactiles Easypitch

Ecran interactif Easypitch

Large gamme d'écrans interactifs conçus pour l'enseignement et pour l'entreprise. La plus haute performance au meilleur prix.

Ecrans Tactiles Interactifs

Ecrans Tactiles Interactifs

Une grande gamme d'écrans interactifs pour Entreprise et Education. Démarrage immédiat et absence d’ombre portée.

Sur le même sujet

E-rituels l'interface interactive utilisée en maternelle

Découvrez l'interface épurée, simple et intuitive du logiciel E-rituels conçu exclusivement pour les enfants en maternelle

Sur le même sujet

L'écran interactif, outil d'apprentissage efficace chez You are School

Un centre d'éducation et de soins des enfants à Dakar ajoute un écran interactif dans ses salles de classe nouvellement aménagées.